Il Court Il Court Le Bauhaus (Le Gout Des Idees) par Tom Wolfe

Il Court Il Court Le Bauhaus (Le Gout Des Idees) par Tom Wolfe

Titre de livre: Il Court Il Court Le Bauhaus (Le Gout Des Idees)

Auteur: Tom Wolfe

ISBN: 2251200266

Nom de fichier: il-court-il-court-le-bauhaus-le-gout-des-idees.pdf


* You need to enable Javascript or disable adblock
in order to read online

Lire En Ligne  Il Court Il Court Le Bauhaus (Le Gout Des Idees)

Tom Wolfe avec Il Court Il Court Le Bauhaus (Le Gout Des Idees)

Mon premier est un gratte-ciel. Mon deuxieme est un grand ensemble. Mon troisieme est une banque, ou une ecole, ou un bureau de poste. Mon tout se trouve a New York, Sarcelles, Rotterdam ou la Defense. C'est...le style international, a qui nous devons cubes de beton, facades en verre fume et ces interieurs beige-noir-blanc casse a quoi semble se reduire l'architecture moderne. Comment en est-on arrive la? Pour Tom Wolfe, tout commence en Allemagne, aux lendemains de la Premiere guerre mondiale, avec le Bauhaus, qui regroupe les jeunes Turcs de la nouvelle architecture sous la direction de Walter Gropius. Leur devise: aneantir l'architecture bourgeoise. Marxistes, ils revent de balayer les decombres de la vieille Europe decadente, baroque et neo-classique, pour y edifier un monde rigoureux et abstrait, celebrant les noces de l'Art et de la Technologie. Chasses par la montee du nazisme, ils se refugient aux Etats-Unis. Et c'est alors que se produit le miracle: subjuguee, la classe dirigeante americaine confia a un groupe de theoriciens le soin de definir son art officiel. Entre-temps, Le Corbusier en France et le groupe de Stijl en Hollande occupaient le terrain, propageant des idees analogues qui, formant un nouvel academisme, devaient inspirer le travail de trois generations d'architectes, d'un bout a l'autre de la planete. Oui, il court, il court le Bauhaus. Et nul ne sait ou s'arretera l'invasion de ce style international, abstrait et incolore. Parce que la beaute est inseparable d'un certain art de vivre, Tom Wolfe s'attaque avec une ferocite tonique a cette nouvelle scolastique, denoncant ses devots, ses clercs et ses dieux.